La cotisation minimale s’élève à 10.2% du salaire cotisant, soit :

7.5% pour l’épargne (vieillesse)

2.2% pour la couverture des risques de décès et d’invalidité

0.5% pour les frais de gestion.


L’employeur prend à sa charge la moitié de la cotisation pour l’épargne. La cotisation d’épargne peut être définie entre 7.5% et 21% au maximum.

L’employeur prend à sa charge 1.45% du salaire cotisant comme participation au financement de la cotisation des risques de décès et d’invalidité et des frais de gestion. L’assuré quant à lui prend à sa charge 1.25% du salaire cotisant.

Par convention et avec l’accord de la fondation, la cotisation à la charge de l’employeur peut être fixée à un niveau plus élevé que celle de l’assuré.